• Français
  • English
  • Français
  • English
Covidom lauréat du concours « Talents de la e-santé 2020 »
>
>
Covidom lauréat du concours « Talents de la e-santé 2020 »

Covidom lauréat du concours « Talents de la e-santé 2020 »

COVIDOM est une solution de télésurveillance à dimension régionale, créée ex-nihilo en mars 2020, qui permet de maintenir à leur domicile en sécurité les patients atteints ou suspects de COVID 19, en évitant ainsi l’encombrement des hôpitaux et des cabinets de ville. A ce jour, plus de 700 000 personnes ont d’ores et déjà été incluses dans le dispositif.

Cette solution est issue d’une co-construction entre l’APHP, l’URPS médecins libéraux Ile-de-France et Nouveal e-santé.

Présentation du concept :

Covidom est le premier dispositif de télésurveillance appliqué à une maladie aigue. Il s’agit notamment du plus grand dispositif de télésurveillance existant actuellement en Europe, à notre connaissance avec plus de 700.000 personnes déjà prises en charge.

C’est une solution qui repose sur un paradigme innovant tant sur le plan organisationnel, médical ou financier.

Un tableau de bord médecin

  • Créer les comptes patients
  • Créer et gérer les comptes en fonction du type d’intervenant (téléopérateur, intervenants de télésurveillance médecins, …)
  • Suivre en temps réel les évènements intervenant durant la période de suivi pour les patients que le médecin a enrôlé (alertes, hospitalisations, etc …)

Une application pour le patient

  • Disponible sur smartphone (iOS et android) et ordinateur
  • Proposer les questionnaires médicaux personnalisés durant la période du suivi
  • Envoyer des notifications, des rappels, des messages, …

Un plateau de télésurveillance

  • Prendre en charge la gestion des alertes 7 / 7 jours, entre 8h et 20h
  • Rassurer et conseiller le patient
  • Adresser le patient au service d’urgence/centre 15 adapté en fonction de la gravité de la symptomatologie

Un dispositif sans précédent :

Jamais un tel nombre de patients n’avait été suivi en télésurveillance que ce soit sur le plan régional ou national voir international. Cette solution issue d’une co-construction par les acteurs de terrain en lien avec l’ARS Ile de France a permis que les patients puissent bénéficier d’un accompagnement et d’une prise en charge médicale dès le début de la survenue de l’épidémie COVID, et lors des pics épidémiques. L’ergonomie de la plateforme et la simplicité du processus d’inclusion ont permis aux professionnels d’inclure de nombreux patients malgré la charge de travail induite par le COVID. La transparence du process de télésurveillance et la cogestion possible des alertes par la ville mais aussi de l’hôpital a permis de changer le paradigme de la télésurveillance en passant d’une télésurveillance « enfermante » avec un lien exclusif télé surveillant et patient vers une télésurveillance « intégrante » permettant à tous les professionnels de santé identifiés par le patient de collaborer à sa prise en charge. Enfin, c’est la première expérience de plateforme d’orientation du patient et de gestion avec le centre 15 des urgences vitales ce qui a permis d’une part de déclencher plusieurs centaines de SAMU et d’autre part d’éviter l’encombrement des urgences.

Vers un changement de paradigme de la relation médecin patient.

En effet, usuellement, un patient se sentant « malade » devait rechercher un médecin et solliciter un rendez-vous que celui-ci soit médicalement pertinent ou non. Dans COVIDOM, le processus est inverse avec si le patient présente un élément médicalement potentiellement signifiant, un appel systématiquement émis à partir de la plateforme ou de son médecin traitant afin que le patient puisse exprimer son ressenti et qu’il puisse être pris en charge. Le fait que les échanges soient téléphoniques et pas physiques n’a pas abimé la relation médecin patients mais l’a transformée… en effet quand on ne voit pas on entend plus selon les dires d’un médecin de la plateforme. En pratique le taux de satisfaction et de recommandation de la plateforme par les patients est de plus de 94% sur près de 10.000 répondants.

Vers un changement du paradigme du « 100% urgences ».

En effet, dans COVIDOM le but est d’orienter le patient vers le dispositif de soin le plus adapté à son cas au moment de l’appel. Dans la majorité des cas les patients sont rassurés et restent chez eux après un avis du médecin de la plateforme. 2/3 des éléments médicalement signifiants sont adressés à leur médecin de ville ce qui montre bien la coopération ville hôpital et moins de 5% des patients sont adressés aux urgences ou bénéficient d’un SAMU. Le but de COVIDOM d’éviter l’encombrement du système de santé est donc largement rempli. Elément intéressant, 48% des patients expriment le fait que si COVIDOM n’avait pas existé, ils seraient allés aux urgences.

Vers un changement du paradigme de la télésurveillance.

En effet, COVIDOM a permis une massification de la prise en charge des patients et en passant par-dessus toutes les querelles de chapelles. C’est cette massification qui permet son utilisation à l’échelle de la région voir de la nation avec à la fois une homogénéité des prises en charge et un coût maitrisé. D’autre part, le modèle repose sur des cellules de télé surveillants et de médecins qui sont activées ou désactivées en fonction de l’activité. Cela nous a permis d’activer 45 cellules en mars au plus fort de la première vague puis de descendre à une cellule à mi-juin puis de réarmer plus de 40 cellules au 2 novembre. Cela permet de minimiser les frais de structures tout en s’adaptant non seulement aux inclusions mais aussi au nombre d’alertes.  Ce système permet beaucoup de souplesse et d’éviter de lourds frais de structure. Cela a été particulièrement utile pour pouvoir coller aux directives interministérielles encadrant le déconfinement initial puis la création de programmes de suivi renforcé à la demande de l’ARS. Actuellement nous travaillons à la création de kits de déploiements pour les autres régions.

Partagez sur

Vous recherchez quelque chose en particulier ?

Shopping Cart